Le 22 Juin, lors de la plénière sur l'indépendance numérique du congrès de l'ECF, un intervenant spécialiste en IA a apporté une réponse étonnante à sa propre question. Vous pouvez retrouver le propos ici (33ème minute) :
ECF - Plénière - L’indépendance numérique (Jean Saphores, Jean-Luc Flabeau, Lionel Canesi, Jean-Philippe Desbiolles)

Est-ce que l'IA est chère ? Réponse: "Open source". Ca coûte combien? Zéro.

Pourquoi, en tant que CTO d'une société qui délivre un service opérationnel au quotidien intégrant de l'intelligence artificielle, suis-je ébahi par une telle affirmation ?

Cela peut sembler normal puisque Open Source implique l'absence de licence commerciale payante mais affirmer cela est un peu comme affirmer que LibreOffice, la version opensource d'Excel peut facilement remplacer un logiciel de production comptable, en y ajoutant simplement quelques macros. Même s'il peut sembler parfois vieillissant, un logiciel de production comptable adapté aux cabinets, a été le fruit d'un travail important de réflexion pour aboutir à une présentation des données, une aide à la saisie permettant un travail au quotidien efficace, sans parler des évolutions mensuelles liées aux contraintes réglementaires.

Même "une startup dans un garage" ne tient plus sa compta sous Excel !

Avec cette analogie, on comprend que les coûts d'adaptation, d'intégration et surtout le coût de leur maintenance des logiciels opensource sont importants. C'est d'ailleurs sur ce poste là que l'opensource devient payant avec des licences dites 'Entreprise' comme peut le faire Redhat d'IBM.

Ce coût est directement corrélé à la complexité du logiciel : développer et maintenir une IA est loin d'être gratuit.

L'open source n'est pas gratuit

Chez Conciliator, nous connaissons bien l'opensource. La quasi totalité des composants utilisés par Conciliator Expert est opensource : Debian, Docker, Postgresql, Java openJDK, React.js, sckit-learn, tensorflow, numpy, scipy, ...

Pour autant, l'investissement pour en faire le produit tel qu'il est aujourd'hui est de plusieurs millions d'euros. Plus de 140 000 lignes de code pour mettre tous ces morceaux gratuits ensemble. Toutes ces lignes de code sont écrites par des développeurs français, chacun expert dans son domaine : IA, traitement d'images, securité des données, tenue en charge des base de données... Des profils techniques qui sont rares et chers et qu'il faut savoir attirer : le marché tech français est très tendu et il ne suffit pas d'un babyfoot pour recruter les meilleurs !

L'indépendance numérique passe aussi par la souveraineté numérique, notamment à cause du RGPD et du Patriot Act. Il est tentant de stocker ses données sur des services cloud tels que Dropbox, Google Drive... mais vos données, ou plutôt celles de vos clients ne sont alors plus protégées. Pour des sites publics, il n'y a pas vraiment d'impact (même si c'est mieux de faire travailler des Francais...), mais pour des données aussi sensibles que la comptabilité de vos clients, il n'est pas question de se mettre en danger. Les amendes de la CNIL ou même simplement un scandale de fuite de données, peuvent emmener n'importe quelle entreprise vers la faillite.

Donc non, M. Desbiolles, la mise en place d'une IA spécialisée dans un métier n'est  pas gratuite, de même que la sécurité des données et je me doute que vous le savez très bien.

Pour aider la profession des experts-comptables à avancer sur l'indépendance numérique, il est important d'être clair vis à vis des contraintes de la technologie et de ne pas faire de raccourcis trompeurs.  

Conciliator Expert a été créé pour accompagner durant de nombreuses années nos clients experts-comptables. Nous leur devons donc la transparence qui permet la confiance.